30/05/2006

L'horloger de Saint-Paul

Avec Philippe Noiret

          Jean Rochefort

Lorsque la voiture de police s'arrête devant sa petite boutique d'horloger, Michel Descombes sait que quelque chose de grave vient d'arriver à son fils. La vérité, cependant, se révèle encore plus terrible que tout ce qu'il peut imaginer !

Cette vérité, il l'apprend, quelques instants plus tard, de la bouche même du Commissaire Guiboud : son garçon, la nuit précédente, a assassiné avec la complicité d'une jeune fille, un contremaître d'usine. Tous deux avant de prendre la fuite, ont volé la victime et mis le feu à son automobile. Des barrages sont dressés sur les routes.

Cette nouvelle frappe Michel de stupeur : comment son Bernard, qui ne lui a jamais causé le moindre ennui, a-t-il pu commettre un acte aussi effrayant ? Comment et pourquoi ? Sa propre enquête apparaît graduellement contrariée par l'atmosphère passionnelle qui entoure le meurtre. Des compagnons du défunt l'assaillent et saccagent la vitrine de son magasin. Il se dispute violemment avec Antoine, l'un de ses meilleurs amis, et, tout seul, essaie de trouver des raisons au geste de son enfant. Peut-être s'est-il mal comporté avec lui ? Peut-être n'a-t-il pas su le comprendre ? La crise que traverse Michel et la manière dont il réagit fascinent le Commissaire Guiboud.

Les deux hommes se voient de plus en plus fréquemment, jusqu'au jour où Michel comprend que ce policier intelligent fait aussi partie des "autres", de ceux qui obéissent aux lois et qui les appliquent. Ce personnage simple, ce Français moyen que rien ne semblait menacer dans son confort, accomplit alors un bouleversant retour sur lui-même.

 

 

07:42 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.